fr de en
communiqués ASA
Exposition sur les Khatchkars a Paris, au siège central de l'UNESCO
22 juin 2011

A l’attention de Madame Irina Bokova
Directrice générale de l’Unesco

Berne, le 22 juin 2011

Madame la Directrice,

C’est avec désarroi et indignation que nous avons appris les mutilations dont a été victime l’exposition culturelle des Khatchkars à Paris, notamment l’enlèvement à la dernière minute, et sans consultation avec les auteurs de l’exposition, des légendes identifiant les photos ainsi que de la carte géographique précisant les emplacements des Khatchkars.

La mission de préservation du patrimoine culturel mondial de l’UNESCO est bafouée par cette censure inadmissible et indigne de votre organisation. L’UNESCO est-elle devenue un instrument politique à la solde de commanditaires étrangers? En acceptant d’obéir à des ordres « supérieurs », vous perpétuez et continuez l’œuvre de ceux qui essayent, depuis bientôt un siècle, d’effacer toute trace de présence arménienne sur son territoire d’origine. Nous profitons de ce courrier pour vous rappeler que l’UNESCO n’a toujours pas, jusqu’à aujourd’hui, pris position sur la destruction de la nécropole de Djougha.

Nous espérons encore une réaction de votre part qui permettrait de redonner vie à cette exposition, et de redonner sa crédibilité à l’UNESCO.

Nous vous prions d’agréer, Madame la Directrice, l’expression de nos sentiments distingués.

Association Suisse Arménie
Anna Hess, Coprésidente et Andreas Dreisiebner, Coprésident

Lettre de l'ASA à l'Unesco